Le Fleuve

rhein.jpg

 

Le fleuve s’écoule en paix et doux
Ciel découvert et du chant partout
Les mouettes croassent leur humeur
Semblant souhaiter seul le meilleur

Nous tenons notre cher, bien commun
Ouïssons l’immédiat, avant tout chacun
Loin de la frayeur, du passé cassé
Illuminé par chaleur et sa pureté

Le soleil passe au rouge et sourit
Nous-y lance de la couleur, voici
L’ère se nomme de chance et amour

Malgré le silence, au-delà, sérénité
Le firmament s’annonce au coucher
Le souvenir se porte pour toujours

 

2 thoughts on “Le Fleuve

Comments are closed.